NOS RÉFÉRENCES

ABI PROFILS, Fabien Chantegraille

Comment évaluez-vous le salon MSV et sa fréquentation ?

Nous avons rencontré beaucoup de contacts utiles dont nos contacts actuels actifs en République tchèque. De nombreux visiteurs venaient sur notre stand par pure curiosité car ils ne connaissaient pas la méthode de co-extrusion, que l’on leur a fait découvrir avec plaisir. Par le passé, nous avons exposé également en Allemagne, mais les clients et les visiteurs sont plus ou moins les mêmes partout

Vous avez fait une expérience particulière sur le salon ?

Nous avons eu une visite assez surprenante. Trois filiales d’une entreprise française basées en République tchèque, en Pologne et dans un troisième pays sont venues ensemble pour demander nos produits. Jusqu’alors, ils se servaient chez un concurrent, mais sans être satisfaits. Si cette coopération se réalise, elle a un grand potentiel pour Abi Profils.

Quels sont vos projets sur le marché tchèque ?

Nous allons développer le ciblage, faire des relances des clients potentiels, venir en RT pour des rendez-vous. L’hébergement dans l’incubateur de la CCFT doit être mis en place assez rapidement, on suppose à partir du 1er décembre. On devient ainsi la 100e entreprise dans l’incubateur des PME françaises.

HOWA TRAMICO, Jérôme SPINELLI

Comment évaluez-vous le salon MSV et sa fréquentation ?

Nous avons vu beaucoup de contacts notamment mardi, mercredi et jeudi. Pour la professionnalité des visiteurs, la plupart des personnes qui se sont arrêtées sur notre stand avaient des volumes annuels bien trop faibles. Cependant, nous avons rencontré une vingtaine d’acheteurs très intéressants, notamment dans le secteur industriel.

Automotive est une industrie clé en République tchèque, il y a une grande concurrence. Vous avez trouvé des clients ? Que proposez-vous de plus que la concurrence pour décrocher les commandes ?

Bien conscient de la place du secteur automobile, nous travaillons déjà avec quelques équipementiers en République Tchèque. Nous avions rencontré des entreprises en 2015 qui nous ont au final passé des commandes. Notre plus par rapport à la concurrence, c’est une Usine en Slovaquie, une expérience et une expertise importante dans l’automobile et une validation des produits chez beaucoup de constructeurs.

La clientèle tchèque est-elle différente de vos clients français ?

La clientèle est relativement identique. Elle recherche un prix, une qualité, des validations et surtout une rapidité. La grosse différence reste les constructeurs avec qui ils travaillent sachant que nous travaillons aujourd’hui avec les constructeurs français.

Quels sont vos projets sur le marché tchèque ? Quel potentiel vous y voyez ?

Nous travaillons déjà avec des entreprises auto en République tchèque. Le but est de suivre la tendance grandissante du marché automobile en république tchèque et de trouver des nouveaux clients. Le but final reste de développer la production sur notre site de Senec en Slovaquie.

SIEBEC, Noël MERCIER-L’ABBE

Comment évaluez-vous le salon MSV et sa fréquentation ?

La fréquentation totale du stand a été bonne, mais la fréquentation par jour un peu faible. C’est sans doute lié au fait que le salon dure 5 jours. La qualité des visiteurs est bonne (ce ne sont pas des « touristes » ! ) Pour ce qui est de la qualité des services de la CCFT, que des compliments à faire : personnel très disponible, sympathique, et impliqué !

Qui sont vos clients potentiels ? La clientèle tchèque est-elle différente de vos clients français ?

Pour la gamme que nous avons présentée à MSV (MINIPURE), nos clients potentiels sont les entreprises qui font de l’usinage des métaux ou de la matière plastique, en utilisant de l’huile soluble ou de l’huile entière, que nous pouvons filtrer et régénérer, permettant une meilleure qualité des pièces et une baisse des coûts de consommables.

La clientèle tchèque n’est pas vraiment différente de la clientèle française, ou plutôt les problèmes techniques qui lui sont posés sont identiques, mais les solutions peuvent être différentes : changer l’huile soluble ou l’huile entière plus souvent en République tchèque plutôt que de chercher à la régénérer, alors qu’en France, les coûts de retraitement des huiles solubles ou entières usagées sont élevés, ce qui rend la régénération très compétitive, indépendamment de l’amélioration de la constance de la qualité des pièces usinées

Un mois après le salon, avez-vous déjà des commandes ?

En ce qui concerne le marché tchèque pour notre gamme MINIPURE, je pense qu’il faudra encore « éduquer » un peu plus à la sensibilité « verte » (écologique), et que les coûts de retraitement des huiles soluble ou entières usagées augmentent pour aider à changer les mentalités.

Nous avons établi un très bon contact avec l’un des exposants français (et c’est aussi l’un des buts d’exposer au Pavillon France !), et nous allons sans doute travailler ensemble dans un proche avenir !

Quels sont vos projets sur le marché tchèque ? Quel potentiel vous y voyez ?

Nous souhaitons développer nos ventes dans notre gamme « traditionnelle », avec l’appui de notre distributeur historique, que nous avons formé à nos nouveaux produits (MINIPURE) à l’occasion du salon MSV. Le marché tchèque est un marché très industriel, donc adapté à nos produits que nous ne pouvons vendre qu’à des usines ! Le potentiel est là, car même si la population est assez faible (un peu plus de 10 millions d’habitants), les presque 40 % du PIB représentés par l’industrie en font un marché important.

© 2023 by by James Consulting. Proudly created with Wix.com

IBC, Pobřežní 3

186 00 Praha 8 - Karlín

Česká republika

Tel. +420 224 833 090

Fax +420 224 833 093

E-mail appui@chambre.cz

Web www.chambre.cz

  • Wix Facebook page
  • LinkedIn Social Icon
  • Twitter Icône sociale
  • RSS Social Icon
  • YouTube Social  Icon
Kontaktujte nás / Contactez-nous